LA SECONDE GUERRE MONDIALE

MALLETTE  PÉDAGOGIQUE  NUMÉRIQUE

Un génocide

L'extermination organisée d'un peuple

Un génocide est l'extermination organisée d'un peuple. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis industrialisent la mort de plus de 6 millions de Juifs et de Tsiganes. L'extermination du peuple juif est aussi appelée l’holocauste ou la Shoah.

La Gestapo

La police de l'Allemagne nazie

La Gestapo, ou Geheime Staatspolizei en allemand, était la police de l'Allemagne nazie de 1933 à 1945.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale son pouvoir s’exerce sur les territoires envahis par le Troisième Reich, et donc sur la France occupée.

Elle traque alors les opposants au régime nazi et joue un rôle important dans l'extermination des Juifs d'Europe.

À la fin de la guerre, elle est condamnée en tant qu'organisation criminelle lors du procès de Nuremberg.

Un gouverneur

Le représentant de l'Etat dans une colonie

Le gouverneur est le représentant de l'État dans une colonie.

En Nouvelle-Calédonie, 60 gouverneurs se sont succédés entre 1860 et 1981.

À la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, le gouverneur Barthes est en poste en Nouvelle-Calédonie. Lui succèdent Georges-Marc Pélicier, puis le colonel Denis, favorable au gouvernement de Vichy. Mais lorsque la Nouvelle-Calédonie se rallie à la France Libre en septembre 1940, le général de Gaulle organise l'arrivée d'un nouveau gouverneur, Henri Sautot. C'est l'amiral Georges Thierry d'Argenlieu, également nommé par de Gaulle, qui lui succède.

Depuis 1981, c'est le Haut-Commissaire de la République qui représente l'État en Nouvelle-Calédonie.

quelques gouverneurs de la Nouvelle-Calédonie

Une guerre d'anéantissement

Une guerre d'anéantissement a pour but de détruire un peuple, un pays ou une idéologie, et non plus seulement d'annexer le pays vaincu.

 

La Seconde Guerre mondiale est une guerre d'anéantissement qui a mobilisé des moyens de destruction colossaux et où se sont affrontées des idéologies.

La Seconde Guerre mondiale est aussi une guerre totale qui a mobilisé toutes les ressources des États (humaines, militaires, économiques, scientifiques, culturelles), et dans laquelle tous les continents ont été touchés.

 

Plus de 50 millions d'êtres humains ont péri pendant ce conflit. Parmi eux, environ 30 millions de civils victimes d’exécutions, de bombardements massifs, de la bombe atomique ou des camps de concentration et d'extermination.

Fin et bilan de la Seconde Guerre mondiale

La guerre-éclair

Une stratégie d'attaque

La guerre-éclair, le Blitzkrieg en allemand, est une stratégie d'attaque invasive très rapide et localisée adoptée par les Allemands au début de la Seconde Guerre mondiale. La guerre-éclair utilise des moyens mécaniques importants et très mobiles comme l'aviation et les blindés.

 

Les Allemands attaquent la France de cette façon à partir du 10 mai 1940. Cette stratégie leur permet de surprendre les troupes françaises stationnées en position défensive sur la ligne Maginot, et d'atteindre Paris quelques jours plus tard, le 14 juin 1940.